Catégories
Bricolage Tests

FreeWifi : l’activer et s’y connecter

Le fournisseur d’accès Proxad / Free a activé en cette fin de mois de mai 2009 une fonctionnalité spéciale sur ses Freebox v5 : un réseau Wifi public ouvert à tous les abonnés Free.

En clair, ceci permet, comme chez SFR / FON, de se connecter, avec un identifiant unique, sur n’importe quelle box (du FAI) en France.

L’activation de ce nouveau réseau Wifi se fait automatiquement par mise à jour de votre Freebox (en clair, la débrancher/rebrancher).

Génération du couple identifiant / mot de passe

Cette opération nécessite d’être branché sur la Freebox en filaire ou via Wifi directement (sans routeur).

Ouvrez http://wifi.free.fr :

_1243415810029

Comme indiqué sur la capture d’écran, un code de confirmation va défiler sur l’afficheur de la box : il vous suffit de le saisir dans l’interface.

L’écran suivant vous permettra de définir un mot de passe (bon ok, là c’est l’écran de modification, mais ils sont identiques 🙂 :

modification_mdp

Une fois ces manipulations, vous aurez en main un couple identifiant / mot de passe vous permettant de vous connecter à n’importe quelle Freebox.

Connexion au réseau FreeWifi

Comme son nom l’indique, il suffit de se connecter à un réseau nommé FreeWifi (vous en apercevrez quand une Freebox v5 sera à proximité). Ce réseau étant non sécurisé (c’est à dire sans mot de passe pour la connexion initiale), il vous suffira de le sélectionner pour y accèder.

Une fois la connexion à FreeWifi activée, ouvrez votre navigateur sur n’importe quelle URL (un portail captif étant en place, il s’affichera quelque soit la page demandée) :

connexion_freewifi

Saisissez alors vos identifiants (cf les étapes précédentes), et vous pourrez surfer 🙂

Notes

– il s’agit d’un véritable accès à Internet, non bridé en terme de fonctionnalités (par exemple, non limité au surf)
– au niveau débit, apparement, le “visiteur” prendra le pourcentage de bande passante non utilisé par le possesseur de la Freebox

Catégories
Tests

Exporter ses photos directement depuis Lightroom vers Flickr

Adobe Lightroom est un outil génial (gestion de la colorimétrie, des RAW, retouches, filtres, etc) mais lorsqu’il s’agit d’exporter ses clichés vers un service en ligne, la manipulation reste rébarbative.

En effet, les plugins par défaut ne permettent que de :

  • graver les photos sur support amovibles
  • les exporter (qualité paramétrable) sur le disque dur

Les mettre en ligne, par exemple sur Flickr.com, devenait particulièrement pénible si vous aviez plusieurs albums à créer/remplir.

Et Windows n’ayant pas un équivalent du magique Automator (de Mac OS X), combiner export – recherche – upload – tagguage sur plusieurs centaines de photos demandait une force de motivation souvent absente après une sortie photo 🙂

Heureusement, un développeur, Jeffrey Friedl, a créé un plugin Lightroom permettant l’export direct vers Flickr !

1/ Installation

Il suffit de télécharger le fichier ZIP présent sur la page du plugin, et de le dézipper (de préférence dans le dossier d’installation du logiciel).

Ensuite, dans Lightroom, allez dans Fichier, puis Gestionnaire de modules externes, et ensuite, cliquez sur Ajouter pour aller chercher le plugin précédemment récupéré

2/ Interface

On accède à cette extension via le menu Exporter / Exporter … puis sélection de Flickr dans le menu en haut à droite.

Elle se présente de la manière suivante :

Plugin d'export FlickrLe premier menu permet de lier le plugin à votre Flickr (rien de bien compliqué).

Les quelques menus qui suivent sont très classiques dans Lightroom (export dans un dossier, taille, métadonnées, etc).

Le plugin ajoute ensuite 4 menus qui vous permettront notamment :

  • d’ajouter une photo à un photoset (album) existant ou même d’en créer un !
  • de tagguer facilement les photos
  • de soumettre les photos en même temps à un groupe (ca évite deux manipulations)

3/ Mon avis

J’en suis suffisamment content pour avoir fait une donation de 15$ à l’auteur 🙂 (accessoirement, ca me permet de disposer du plugin en version complète, vu qu’il est passé récemment sur une licence “donationware”…)

Les performances d’export sont largement au dessus du Flickr Uploadr (qui a une fâcheuse tendance à planter l’upload, notamment sur des gros volumes de photos).

Les seuls bémols que je peux voir à cette extension sont :

  • les performances globales de l’application (Lightroom est très très consommateur de RAM)
  • l’absence de version française (ou internationalisée, pour ne pas être chauvin)
Catégories
Tests

[Test] Showmee.com

Avec un peu de retard (juste 4 mois…), voici un petit test de Showmee.com, plate-forme française et même lyonnaise de partage de photos : un mixage entre FlickR (pour les galeries) et OS X (pour l’interface). Nous allons voir qu’autant, au premier abord, l’interface 100% Flash peut faire craindre le pire, autant, après coup, on se retrouve devant un produit très séduisant.

La page d’accueil n’est pas un miracle du genre, mais reste dans les standards habituels :

ShowMee - Page d’accueil

L’inscription est du même acabit, mais tout ça reste très lisible (on a vu bien pire) :

ShowMee - Page d’inscription

Une fois l’inscription réalisée, c’est là que les choses sérieuses commencent :

ShowMee - Interface générale

Comme dit plus haut, on pouvait craindre le pire mais les designers de ShowMee ont su donner un look “classieux” à leur interface : icones à la Mac OS, métal brossé, lisible, efficace, etc.

Enfin, soyons clairs, on en prend plein la gueule, mais il subsiste (même dans leur dernière version de février 2008) des petits défauts 🙂

Points forts :

  • Design très fini pour une application Web, on atteint ici des sommets
  • Interface assez réactive au niveau des menus
  • Gère même des quantités importantes de photos

Points faibles :

  • Encore quelques problèmes de vitesse de transfert (mais cela reste très correct)
  • Interface pas assez ergonomique (boutons trop petits ou mini-icônes pas suffisament claires, mais pour caser autant de choses dans un seul écran, il fallait faire des sacrifices…)
  • Support partiel des EXIF
  • Pas de possibilité de retouche des photos (exposition, luminosité)

En résumé, un bon produit, très bien fini, mais à améliorer pour devenir vraiment pratique, pour être une killer-app 🙂