« Dans combien de temps passe mon bus? La réponse en temps réel… », pas si simple !

Depuis quelques jours, il est indiqué, à grand renfort de couleur rouge bien visible, sur le site des TCL (Transports en Commun Lyonnais), qu’on « peut savoir dans combien de temps passe mon bus », grâce à un widget installable :

Une version Windows (ou OS X) est téléchargeable, récupérons-la : moi qui pensais y trouver un petit « assistant visuel » comme le propose E-Como (La Poste) ou Vente Privée, je me retrouve finalement avec un « Widget Windows ».

Au delà du choix technique un peu étrange, le contenu du widget est quant à lui concis et efficace. Une fois connecté avec votre compte TCL.fr, vous pouvez rajouter des arrêts favoris pour en consulter les prochains passages :

Et un accès rapide à l’info trafic est proposé :

Cependant, quelques bugs fâcheux gênent un peu l’utilisation quotidienne :

  • une fois la liste des prochains passages affichée, il est impossible de revenir à l’écran d’ajout d’un arrêt. On doit alors se déconnecter puis revenir, pour arriver à enfin l’afficher;
  • de la même manière, une fois les détails d’une perturbation du trafic affichés, il est impossible d’en obtenir la liste complète.

Et un problème subsiste : on reste ici sur des technologies très spécifiques (widgets, que pour certains OS, etc).

Pourquoi ce choix technologique ne me parait pas adapté, à l’heure de l’accessibilité et de l’internet pour tous ?

  • Tous les postes sous Windows XP en sont privés (pas de barre de widgets avant Vista).
  • Si vous n’utilisez pas cette fameuse barre (c’est mon cas), vous ne pouvez bénéficier de manière efficace de ce widget (en effet, il passe devant les icônes du bureau si vous le déplacez).
  • Si vous êtes sur un système d’exploitation hors des deux proposés, il n’est pas possible d’en bénéficier (par exemple sous Linux).

Vu la taille du widget (environ 300 px de large sur 400 de haut), on pourrait se demander : mais ça a l’air d’être optimisé pour les mobiles, je vais donc pouvoir l’utiliser sur mon smartphone.

Il n’en est rien !

En effet (et j’en profite ici pour passer un coup de gueule), tout le trafic « mobile » arrivant sur le site des TCL est redirigé systématiquement vers la version mobile du site, m.tcl.fr.

Quelles implications cela a-t-il ?

  • Impossible de consulter le site « classique » www.tcl.fr, pour y chercher une information (par exemple les horaires de fermeture des agences).
  • Impossible de consulter n’importe les plans en version PDF, notamment ceux « par zone de l’agglomération ».
  • Impossible d’utiliser le dit widget, qui n’est en fait qu’une page web dont l’adresse est http://www.tcl.fr/widget7/ .

De la même manière, essayer de consulter m.tcl.fr depuis un navigateur « classique » vous renverra systématiquement sur la version « complète », même si vous voulez justement privilégier la légèreté d’affichage de la version mobile.

Il est malgré tout possible d’afficher ce widget sur un mobile (en utilisant Firefox pour Android et son plugin Phony permettant de changer l’user agent ou avec Opera Mini, pour les détails techniques), et voilà ce que cela donne :

Et il existe également des versions iGoogle ou Netvibes pour celles et ceux qui utilisent ces systèmes de portails.

Qu’est-il possible de faire pour améliorer ce système ?

  • Ne plus rediriger les utilisateurs mobiles vers m.tcl.fr pour leur faire bénéficier de ce widget
  • Proposer une petite application indépendante du système de widgets Windows ou Mac OS X, pour ne pas limiter son utilisation aux seules versions qui possèdent cette fonctionnalité
  • Proposer une version Linux (en effet, ce système d’exploitation commence à se repandre même auprès du grand public)
  • Corriger les bugs de fonctionnement de l’outil (l’impossibilité de revenir aux listes d’arrêts et de perturbations par exemple)
  • Peut-être consulter plus en amont les utilisateurs finaux afin d’adapter plus efficacement ce genre d’outils à leur cible parmi les clients TCL

Un point important à signaler : il est évoqué dans la description du widget une notion de « temps réel ». Cela signifie donc que les données « d’horaires de passage réels » sont disponibles, vu qu’elles sont fournies aux utilisateurs de ce système.

On peut donc imaginer qu’à terme les TCL « libèrent ces données » pour que d’autres applications extérieures au SYTRAL puissent les utiliser, par exemple des panneaux dans les entreprises indiquant les prochains horaires de passage des lignes environnantes.

En résumé, de la même manière que pour mon test d’e-Tecely, la conclusion est la suivante : des bonnes idées mais une mise en pratique à améliorer, plus adaptée à la réalité des usagers, et à réaliser en concertation avec ces derniers.