Cordonnier bien mal chaussé

Souvenez-vous, en mai 2007, j’avais publié un billet quelque peu « sincère » sur le site d’un professionel du Web.

Ce à quoi il a répondu en ce mois de mai 2008 :
Bonjour,
Votre site lahaut.info porte atteinte à mon travail ainsi qu'à ma personne
et ma famille.
Mardi matin (15 mai 2008) je vous assigne au Tribunal de la Roche sur Yon en Vendée.
Maître Antoine de Guerry avocat du barreau de la Roche sur Yon
sera mon avocat.
Nous allons intenter un procès contre vous pour diffamation,
dommage et intérêts (atteinte à l'image de notre entreprise
et conséquence sur la clientèle), et quelques autres qualifications.
Bien qu'il soit impossible de vous identifier comme cela par le whois
une enquête de gendarmerie sera commandée par mon avocat.
Cordialement

Ce à quoi j’ai répondu poliment :
Sincèrement, mais vous avez le toupet de me contacter ?
Je vous rappelerais ces quelques points :
- la liberté d'expression est un droit inaliénable
- comment osez-vous prétendre être un professionnel de l'Internet?
- j'apparais dans le WHOIS, il suffit de chercher
Nous sommes en 2008 :
- les tags HTML en majuscules sont dépassés depuis des années
- je ne parle même pas des soupes de mots-clés en haut des pages
- les balises ont depuis longtemps été remplacées par l'utilisation d'un merveilleux outil nommé "CSS"
Plus généralement, je ne modifierais pas mon billet, qui, je le rappelle, ne concerne que www.oziel.com et pas votre travail au sens large.
Intenter une action en justice est bien disproportionné, d'autant plus que dans le cas présent, je ne fais qu'énoncer des vérités connues et reconnues, et vérifiables par tout un chacun.
Enfin, la jurisprudence actuelle me porte à croire que vous gagneriez à arranger votre site vitrine plutôt que brandir l'arme "justice + avocat" et tenter un procès.
Cordialement

Suivi en retour de :
Nous verrons bien ce que déciderons les juges
et la justice, je ne suis pas avocat.
Je sais que ce sera long mais cela fait un moment que j'aurais
dû le faire.
Cordialement.

(pour la petite histoire, je ne suis pas le premier à s’attirer ses foudres en s’exprimant franchement)

Enfin, dans une démarche de conciliation, j’ai répondu :
Et vous remettre en question et refaire un site correct adapté en 2008, ca vous prendrait pas moins de temps?
Dans le cas où le site sus-nommé était conforme à ce que l'on attend d'un professionnel du web, je me ferais un plaisir de modifier le billet concerné, vu qu'il serait à ce moment-là éloigné de la réalité.
A bon entendeur

A noter qu’aucune demande de retrait du billet ne m’a été formulée dans ces mêmes mails, alors même que la LCEN impose un avertissement de la « victime » en cas de possible diffamation.