Cas d’école : http://www.oziel.com : les 10 bonnes pratiques à respecter

Préambule : cet article datant à l’origine du 23 mai 2007 a été modifié en date du 12 juin 2008 pour faire disparaitre toute possible injure à l’encontre du propriétaire du dit-site, suite à une mise en demeure de son avocat, Me Antoine de Guerry de Beauregard.Le contenu qui suit n’est donc pas celui d’origine.

Voici une petite liste de points qui, à mon avis, font que ce site ne respecte pas les standards d’aujourd’hui :

  1. Le principe de « la soupe de mots-clés » était en vogue à la fin des années 1990/début 2000 mais cette pratique est depuis bannie formellement par les moteurs de recherche, sous peine d’évicition de leurs index
  2. L’encodage windows-1252 est déprécié au profit d’UTF-8, plus à même de représenter la diversité des différentes langues, notamment celles comportant des caractères accentués
  3. Aucune des pages ne comporte un DOCTYPE, pourtant nécessaire aux navigateurs pour correctement gérer le contenu qui leur est fourni (Opquast fiche 12,Opquast fiche 184)
  4. Les balises font et attributs bgcolor sont dépréciés dans HTML 4.0 (donc depuis le 18 décembre 1997)
  5. L’utilisation des feuilles de style se limite à une décoration des liens alors qu’elles pourraient réduire considérablement le poids de la page (et accessoirement remplacer les éléments cités au point précédent)
  6. Les contenus Flash ne sont pas rendus accessibles par un texte alternatif (alors même qu’ils présentent des informations importantes (Opquast fiche 148, base de connaissances Adobe)
  7. Les méthodes d’insertion de ces mêmes contenus ne sont pas les mêmes pour les différentes instances dans la page (la nécessité d’utiliser un code Javascript pour insérer du contenu Flash n’est plus nécessaire depuis début 2008)
  8. L’utilisation de tableaux pour positionner du contenu entrave le bon fonctionnement des lecteurs d’écran (d’où un contenu non accessible)
  9. L’utilisation de cellules vides de largeur 1 alourdit inutilement le code (même remarque que le point précédent)
  10. Les balises ou attributs notés en majuscule sont déconseillés par les normes W3C

Plus généralement, ce type de page nécessite une optimisation pour satisfaire ses cibles : – les visiteurs, en particulier ceux souffrant d’une déficience visuelle – les moteurs de recherche, qui imposent des règles spécifiques

Ces « bonnes pratiques » sont issues des sources suivantes :

  • le site du W3C, organisme de normalisation qui émet des recommandations « à valeur de standards industriels » (cf Wikipedia)
  • les sites de bonnes pratiques telles qu’Opquast.com, reconnus par la communauté et ayant donc valeur de référence

Je précise enfin que cet état des lieux ne concerne que le site http://www.oziel.com et son code source : il ne vise pas personnellement son auteur, Roland OZIEL (ou sa famille), ni les autres réalisations de celui-ci.

3 réponses sur “Cas d’école : http://www.oziel.com : les 10 bonnes pratiques à respecter”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *