"Dites 88" "Rhaaaaaaaaaaaaa"

Docteur,
Il fait un grand soleil et je n’arrive pas à me réjouir totalement de cet été si longtemps attendu (wai, paske « morne pluie » et « glissades sur le bitume bien lisse », ca va bien deux minutes…).

Un vide, pas incommensurable, mais bien là quand même…Dites, Toubib, ca se soigne?

Il se gratte le menton

Non, parce que là, j’dois partir 10 ans en Papouasie Nouvelle Guinée..donc bon, ça va pas le faire..

« Bon, bon, bon… »

Me dites quand même que…

« Je crois que si »

Ah, zut, j’pensais y échapper, surtout que ca fait des années (bien 3 ou 4) que je clamais haut et fort « L’amour ne passera pas par moi!De toute façon je peux même pas concevoir ce que c’est! »

« Bah fallait y penser avant de lui payer un Mc Flurry ya une dizaine de mois »

Fichtre

« Comme vous dites »

Bon bah, on va bien voir ce que ca donnera

« Je crois que c’est une bonne résolution »

Et puis, vu que je suis malade, ca me fera une jolie infirmière à mon chevet 😉

« Mazel Tov! comme dirait chais plus qui… »

"Sincèrement?"

Parfois un peu trop de franchise, même sans vouloir faire mal, bah ca fait mal en face quand même..

Et même après avoir recollé les morceaux, bah on se sent quand même con !

Fet’ qui doit désormais faire un peu plus attention à R….